Comment récupérer la TVA sur les péages ? - Okarito
Voyages d'affaires
3
min

Comment récupérer la TVA sur les péages ?

Remi Duvoux
Remi Duvoux
Publié le
4/7/2022

En matière de taxe sur la valeur ajoutée, tous les frais facturés ne sont pas forcément déductibles. C’est d’autant plus vrai pour les déplacements professionnels.

Et ça, c’est une véritable galère pour votre comptabilité. Alors pour être aux normes avec l’administration fiscale, vous f plusieurs guides pour récupérer la TVA. Dans cet article, on se focalise sur les frais de péage.

Alors quelles sont les conditions de déductibilité ? Et les modalités ? C’est ce que nous allons voir.

La déduction de la TVA : les conditions du CGI

Contrairement aux particuliers, les entreprises ne sont pas totalement redevables du paiement de la TVA. Et pour cause, le Code général des impôts leur permet de la déduire dès lors qu’elles respectent certaines conditions :

  • Des dépenses engagées dans l'intérêt de l’entreprise ;
  • Un justificatif précisant le montant de la TVA, le montant HT et le montant TTC ;
  • Un justificatif adressé à la société (mais pas au salarié, ni au chef d’entreprise) ;
  • Des dépenses engagées auprès d’un professionnel capable de collecter la TVA ;
  • Des dépenses professionnelles proportionnées au but recherché.

Mais attention, car même si elles répondent à ces conditions, toutes les notes de frais ne bénéficient pas de la déduction de TVA. C’est le cas par exemple des frais kilométriques en cas d’utilisation du véhicule personnel, de la location de voiture de tourisme...

Alors, qu’en est-il des tickets de péage payés par le voyageur d’affaires ?

La récupération de la TVA sur les péages : est-ce possible ?

Que le salarié utilise son propre véhicule, un véhicule de société ou un véhicule de location, il doit parfois prendre l’autoroute pour ses déplacements professionnels. Et si l’employeur est tenu de rembourser le péage, peut-il aussi récupérer la TVA applicable ?

C’est le bulletin officiel des impôts qui nous donne la réponse à cette question : les tickets de péages sont bien des frais déductibles.

Le respect des conditions de déductibilité de la TVA

Vous connaissez les conditions de déductibilité. On va maintenant voir en quoi les tickets de péage y répondent :

  • L'intérêt de l’entreprise : ici, le voyage d’affaires nécessitant le paiement d’un péage doit être justifié par l'intérêt de l'entreprise. Logiquement, cela concerne tous les déplacements professionnels (rencontre avec un partenaire, audit fournisseur, signature de contrat avec un client ou encore formation au siège).
  • Le justificatif : il faudra évidemment conserver le reçu de péage. Et pour ce qui est de la mention de l’entreprise, on verra que les conditions sont assouplies.
  • La proportionnalité : dès lors que le déplacement professionnel est justifié, il est facile de répondre à cette condition.

Même si ces conditions sont réunies, il manque la réciprocité. Or, jusqu’en 2000, les péages n’étaient pas soumis à la taxe sur la valeur ajoutée.

Récupérer TVA sur les péages

La réciprocité

Avant une décision de la Cour de Justice des Communautés Européennes, il n’était pas possible de déduire la TVA faute de réciprocité.

Mais la CJUE a changé la donne en imposant la TVA sur les frais d’autoroute : “Les péages constituent la contrepartie d’un service rendu aux usagers et doivent, de ce fait, être soumis à la taxe pour leur montant total lorsque ce service n’est pas fourni par un tel organisme de droit public”. Suite à cette décision, la loi de Finances du 30 décembre 2000 précise que les exploitants de péage doivent collecter la TVA. En contrepartie, les usagers redevables de la TVA ont la possibilité de la déduire.

Attention, les péages gérés par des entités de droit public ne sont pas soumis à TVA. Celle-ci n’est donc pas récupérable.

Mais pour les autoroutes gérées par des entités privées, il est possible de récupérer la TVA. On va justement voir comment faire.

Les modalités de récupération de TVA

Vous l’aurez compris, la TVA est déductible sur les péages. Mais pour cela, l’employeur doit justifier l’intérêt de l’entreprise et respecter un certain formalisme.

Un déplacement justifié par l’intérêt de l’entreprise

Pour récupérer la TVA sur les péages, l’employeur doit d’abord justifier le déplacement dans le cadre de son activité professionnelle. À cette fin, il peut présenter les notes de frais de chaque voyageur d’affaires.

Ça concerne évidemment le ticket de péage, mais également le remboursement des frais de restaurant, de gazole, des frais d'hébergement, etc. En d’autres termes, tous les frais de mission peuvent être utilisés pour prouver que le déplacement est bien réalisé à des fins professionnelles.

Okarito : le copilote de vos déplacements professionnels

100% gratuit - Assistance voyageur 24/7 - Prix imbattables

Je me simplifie la vie


Alors pour éviter les déconvenues avec le Fisc, il est primordial d’avoir une bonne gestion des notes de frais.

Un formalisme allégé pour les tickets de péage

Le Code général des impôts exige que le justificatif soit adressé directement à l’entreprise. Mais si vous récupérez le reçu à la borne de péage, il n’y a pas de personnalisation possible. Alors comment faire ?

Avec ou sans abonnement

Pour les entreprises disposant d'un abonnement télépéage, les conditions requises par le CGI sont d’ores et déjà remplies. En effet, la facture mentionne le montant de la TVA, le montant total, hors-taxe, et toutes charges comprises, ainsi que le nom de l'entreprise.

La société pourra alors utiliser les factures et les relevés de trajets pour déduire la TVA,

Mais quid si l’entreprise n’a pas d’abonnement ?

Les mentions à ajouter

Si l’entreprise n’a pas d’abonnement, elle devra conserver l’ensemble des justificatifs présentés par les salariés.

Mais puisque ces derniers sont dépersonnalisés, l’administration fiscale admet l’absence de mention de l’entreprise.

Cependant, pour être valables, ces reçus doivent présenter plusieurs mentions obligatoires :

  • le taux de TVA et son montant ;
  • un numéro séquentiel de délivrance ;
  • un espace réservé à l’usager. Celui-ci pourra remplir les informations complémentaires, à savoir le numéro d’immatriculation du véhicule, le nom du conducteur, l’objet du déplacement, et bien sûr le nom de l’entreprise.

Bon à savoir : contrairement à la déduction des frais de carburant, il n’y a pas de distinction en fonction du type de véhicule (véhicules utilitaires et véhicules de tourisme). Ainsi, si le collaborateur utilise son véhicule personnel pour se rendre à une réunion chez un client, il sera toujours possible de récupérer la TVA sur les péages.

D’autres Guides sur la récupération de TVA qui vous intéresseront : repas, location de voiture.

Okarito : le copilote de vos déplacements professionnels

100% gratuit - Assistance voyageur 24/7 - Prix imbattables

Je me simplifie la vie
Une personne regardant une carte sur son téléphone

Nos derniers articles dans cette catégorie

Remi Duvoux
Remi Duvoux
Remi est le fondateur et CEO de Okarito. Passionné de voyages, il a à coeur de créer la meilleure plateforme pour les voyageurs d'affaires d'aujourd'hui et de demain !
Laissez-nous prendre soin de vos voyageurs

Merci! Un membre de l'équipe Okarito by Swile vous contactera rapidement.
Mayday. Quelque chose d'inattendu vient de se produire. Pouvez-vous réessayer?
check
Accompagnez vos voyageurs comme ils le méritent
check
Ne cherchez plus jamais une facture
check
Centralisez tous vos paiements
check
Supprimez les notes de frais
check
Mettez en place des règles de validation
Gagnez du temps de travail
Des centaines d'équipes utilisent Okarito.
Rejoignez-les!