Tout savoir sur la prime de découcher dans le BTP - Okarito
Voyages d'affaires
4
min

Tout savoir sur la prime de découcher dans le BTP

Julien Lefevre
Julien Lefevre
Publié le
14/6/2022

Une semaine, un mois, ou plus, les chantiers de construction peuvent durer longtemps. Pendant cette période, l’ouvrier est loin de son domicile et de ses proches. Il doit alors engager des dépenses supplémentaires pour se loger ou simplement se nourrir. Sans compter toutes les contraintes liées à l’organisation de sa vie personnelle.

C’est justement pour ces raisons que l’employeur doit lui verser une prime de découcher.

De quoi s’agit-il ? Quelles sont les conditions applicables ? Quel est le montant ? Les réponses sont dans cet article.

Pourquoi des indemnités de découchage ?

Dans le cadre de son métier, le salarié du bâtiment doit souvent se déplacer d’un chantier à l’autre. Si certains se trouvent à proximité de son domicile ou de son lieu de travail habituel, d’autres chantiers sont situés à plusieurs centaines de kilomètres, voire même dans un autre pays.

Dans cette hypothèse, vous n’aurez d’autre choix que de dormir sur place. Et cela représente un certain nombre de contraintes :

  • Des dépenses supplémentaires : la nourriture, le transport, l'hébergement
  • Du temps “perdu” : loin de votre domicile, vous devrez passer plus de temps dans les transports. Et si traditionnellement, le temps de trajet n’est pas considéré comme du temps de travail effectif, les règles sont légèrement différentes lorsque le lieu de la mission est vraiment éloigné.
  • De l’organisation : votre travail dans le bâtiment influe directement sur votre vie privée (nourrice, rendez-vous médicaux, présence à la maison…).

C’est justement pour compenser l’ensemble de ces contraintes que l’employeur est tenu de verser une indemnité de découchage aux ouvriers du bâtiment. Mais attention, il ne peut pas le faire sous n’importe quelles conditions.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de la prime de découcher ?

La prime de découcher est due lorsque le salarié n’est pas en mesure de rentrer dormir chez lui. Mais c’est quand exactement ? La convention collective nationale du BTP et les juges nous apportent des éléments de réponse.

D’abord, la convention collective précise que le salarié n’est pas en mesure de rentrer à son domicile lorsque les conditions ci-dessous sont réunies :

  • une durée de trajet entre le domicile et le chantier supérieure à 1h30 en transport en commun ;
  • un trajet de plus de 50 kilomètres entre la résidence habituelle du salarié et le chantier de construction.

Dans ces hypothèses, le grand déplacement est caractérisé.

Sur ce point, les juges nous apportent une précision quant à la prime de découcher. En effet, ils considèrent que le versement est dû lorsque ces conditions sont réunies. Et ce, quand bien même le salarié décide de rentrer chez lui après sa journée de travail.

Il s’agit donc d’une interprétation large de la convention BTP au bénéfice du salarié qui pourra alors bénéficier de l’indemnité de découcher.

Voyons justement quel est son montant.

Quel est le montant des indemnités de grand déplacement ?

L’employeur doit rembourser le salarié de toutes les dépenses engagées pour les besoins de sa mission professionnelle. Pour cela, il peut procéder de deux manières : un remboursement des frais réels ou une allocation forfaitaire.

Dans tous les cas, il pourra déduire l’indemnité de découchage de l’assiette des cotisations sociales. Mais attention, si l’employeur décide de payer un hôtel 5 étoiles à son salarié le temps de la construction du chantier, pas sûr qu’il puisse déduire l’intégralité des sommes versées. Et pour cause, l’URSSAF fixe certaines limites d’exonération pour l’indemnité de grand déplacement.

BTP - Réservez vos déplacements professionnels en deux clics

Gagnez du temps et de l'argent avec Okarito.
La solution pour les entreprises du bâtiment.

Je découvre

Pour les frais d’hébergement

Selon les régions, le coût de la vie varie. C’est justement pour cette raison que l’administration fiscale fait une différence entre les logements en fonction des départements de France métropolitaine ou d’outre-mer.

Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne Autres départements en métropole Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française
3 premiers mois 69,50 € 51,60 € 70 € 90 €
entre 3 et 24 mois 59,10 € 43,90 € 59,50 € 76,50 €
plus de 24 mois 48,70 € 36,10 € 49 € 63 €

Pour les frais de nourriture

Ici, le montant de l’exonération des frais de repas dépend du lieu de la mission :

  • En France métropolitaine : 19,40 €
  • En Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon : 17,40 €
  • En Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française : 21 €

Pour les frais de transport

Pour un déplacement professionnel, vous avez le choix entre le train, l’avion, les transports en commun, la voiture de société ou votre véhicule personnel. Dans tous les cas, vous engagez des frais supplémentaires pour les besoins de votre activité professionnelle. L’employeur est donc tenu de vous indemniser de toutes ces dépenses.

  • À lire aussi : L'agence de voyage pro, la façon la plus simple et efficace de gérer les déplacements dans le BTP

Le montant de l’indemnité de transport va alors dépendre du mode de locomotion choisi. Pour le train, l’avion ou les transports en commun, ce sont généralement les frais réellement engagés qui vous seront remboursés. Autrement dit, vous devrez présenter la facture ou un autre justificatif.

Mais si vous utilisez votre propre véhicule, l’employeur devra vous verser une indemnité kilométrique en se basant sur le barème de l’URSSAF. Cela dépend alors de la puissance fiscale du véhicule et du nombre de kilomètres parcourus.

Pour connaître avec exactitude le montant de cette indemnité, on vous renvoie à cet article :

Vous l’aurez compris, pour calculer la prime de découcher, il faudra donc prendre en compte tous ces éléments.

Okarito : le copilote de vos déplacements professionnels

100% gratuit - Assistance voyageur 24/7 - Prix imbattables

Je me simplifie la vie
Une personne regardant une carte sur son téléphone

Nos derniers articles dans cette catégorie

Julien Lefevre
Julien Lefevre
Julien a travaillé chez Okarito en 2020.
Laissez-nous prendre soin de vos voyageurs

Merci! Un membre de l'équipe Okarito by Swile vous contactera rapidement.
Mayday. Quelque chose d'inattendu vient de se produire. Pouvez-vous réessayer?
check
Accompagnez vos voyageurs comme ils le méritent
check
Ne cherchez plus jamais une facture
check
Centralisez tous vos paiements
check
Supprimez les notes de frais
check
Mettez en place des règles de validation
Gagnez du temps de travail
Des centaines d'équipes utilisent Okarito.
Rejoignez-les!